Mise à jour du gouvernement: Plan d'action sur les changements climatiques

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé la mise à jour de son plan sur les changements climatiques intitulé Un environnement sain et une économie saine. Ce plan s'appuie sur le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et fournit des détails supplémentaires sur la façon dont le gouvernement fédéral prévoit créer des emplois aux niveaux d'avant la pandémie en créant plus d'un million d'emplois tel qu'énoncé dans le discours du Trône de septembre. Les piliers du plan sont les bâtiments, les transports, la tarification de la pollution par le carbone, la création d'emplois tout au long des efforts de décarburation, ainsi que la conservation et la restauration des espaces naturels.

Ce plan comprend un certain nombre de points saillants liés à l'infrastructure et aux priorités de représentation de l'ICÉC. Voici quelques-uns de ces faits saillants:

  • L'inclusion de 64 nouvelles mesures et de 15 milliards de dollars d'investissements en plus des 6 milliards de dollars de la Banque de l'infrastructure du Canada pour les infrastructures vertes annoncés cet automne dans le cadre de son plan de croissance.
  • Un engagement à réaliser la toute première évaluation de l'infrastructure nationale du Canada, à compter de 2021, pour aider à déterminer les besoins et les priorités dans l'environnement bâti et à entreprendre une planification à long terme en vue d'un avenir à émissions nettes nulles.
  • Miser sur les investissements historiques dans le transport en commun dans le cadre du programme d'infrastructure Investir dans le Canada pour élaborer les prochaines étapes du transport en commun, y compris le plan du gouvernement pour aider à électrifier les réseaux de transport en commun et fournir un financement permanent pour le transport en commun.
  • Un engagement à travailler avec les provinces et les territoires pour relier les régions du Canada qui ont une hydroélectricité propre abondante avec des régions qui dépendent actuellement davantage des combustibles fossiles pour la production d'électricité, notamment en faisant progresser des projets stratégiques d'interconnexions, comme la boucle de l'Atlantique et d'autres initiatives régionales. La Banque de l'infrastructure du Canada a réservé 2,5 milliards de dollars dans le cadre de son plan de croissance de 10 milliards de dollars. Le gouvernement investira 25 millions de dollars de plus pour appuyer les travaux de prédéveloppement.
  • Un investissement de 2 milliards de dollars dans le financement de rénovations commerciales et à grande échelle de bâtiments, qui sera remboursé par des économies d'énergie. Cet engagement s'inscrit dans le plan de croissance de 10 milliards de dollars de la BIC.

Ce plan, combiné au récent Énoncé économique de l'automne, démontre que le gouvernement se prépare à tirer parti de l'infrastructure dans le cadre de la reprise économique après la pandémie et à atteindre ses objectifs climatiques. L'évaluation de l'infrastructure nationale proposée présente également une occasion clé pour l'ICÉC d'être un partenaire précieux pour le gouvernement dans les projets d'infrastructure nationaux, ce qui s'harmonise avec nos recommandations prébudgétaires. Encouragés par l'orientation énoncée par le gouvernement dans ces récentes annonces, l'ICÉC se réjouit à la perspective de poursuivre ses efforts de représentation au cours de la nouvelle année pour exhorter le gouvernement fédéral à prendre des engagements concrets afin de réaliser plus rapidement des investissements dans l'infrastructure et d'appuyer la participation générale des économistes en construction aux projets d'infrastructure fédéraux.